Zoom sur le poivre de Sichuan, origine et bienfaits

Souvent appelé « poivre chinois », le poivre de Sichuan est arrivé en Europe au 13ème siècle. On le connaît sous deux formes : le poivre vert et le poivre rouge. Star de nos cuisines, il est apprécié pour sa saveur unique et pour ses nombreux bienfaits. Focus sur cette baie hors du commun !

Le poivre de Sichuan : son histoire

Le poivre de Sichuan provient d’une région montagneuse située au centre de la Chine. Il s’agit d’une des plus anciennes épices chinoises ! Appelé à tort « poivre », il faut savoir qu’il ne fait pourtant pas partie de la famille des pipéracées puisque le poivre de Sichuan est en réalité une baie, issue d’un petit arbre épineux. Il serait plus juste de l’apparenter à la famille du citron : les rutacées.

On obtient cette épice après avoir séché et moulu la coque des fruits du poivrier du Sichuan, ou Zanthoxylum piperitum de son vrai nom. La graine noire à l’intérieur ne se consomme pas : elle est extrêmement amère.

Le poivre de Sichuan : son utilisation

Cette épice présente un goût poivré, légèrement citronné et très parfumé. Elle est largement utilisée dans la cuisine traditionnelle chinoise, pour relever les plats sucrés-salés ou pour parfumer les poissons. Son goût surprenant et sa saveur unique ont réussi à séduire l’occident et le poivre de Sichuan s’impose de plus en plus dans la gastronomie occidentale.

Il est notamment utilisé pour assaisonner les viandes rouges, particulièrement le bœuf. Pour conserver son arôme, on le consomme généralement légèrement écrasé et on l’ajoute à la nourriture au dernier moment, pour éviter que la cuisson n’altère ses bienfaits et sa saveur. Certains chefs cuisiniers français l’utilisent même pour des desserts, le mariant par exemple avec une mousse au chocolat pour donner une touche de piquant et une note d’agrumes.

Les bienfaits de cette baie chinoise

Depuis la nuit des temps, le poivre sichuanais est réputé pour ses nombreuses vertus sur la santé. On lui reconnaît des effets apaisants et tonifiants mais aussi aphrodisiaques et anti-oxydants. Il présente un léger effet anesthésiant, d’où la sensation de picotement qu’il procure en bouche. Il est ainsi utilisé dans la médecine chinoise comme anti-douleur. Consommer cette baie permettrait aussi de favoriser le transit et la digestion, les chinois y ont régulièrement recours pour lutter contre les maux d’estomac.

Laisser un commentaire